Danemark: Il tue un lapin en direct et le sert en ragoût le soir

Actualisé

DanemarkIl tue un lapin en direct et le sert en ragoût le soir

Un animateur de la chaîne Radio24syv a réalisé l'impensable en direct lors d'une émission de radio: il a tué de sang-froid un lapereau pour, soi-disant, dénoncer les crimes contre les animaux.

Un présentateur de radio danois a tué en direct un lapereau à coups de pompe à vélo en affirmant vouloir dénoncer «l'hypocrisie» à l'égard du bien-être animal, provoquant mardi un tollé. L'animateur a raconté avoir partagé l'animal en famille le soir même.

«Sans âme, cruel et sans scrupules», a dénoncé une internaute sur Facebook. «Nous ne l'avons pas fait pour le plaisir du divertissement», s'est défendu la radio Radio24syv sur Twitter. «Des milliers d'animaux meurent chaque jour pour que les gens puissent les manger».

«Nous achetons et mangeons des animaux qui ont eu une vie abominable. Et des animaux qui ont été tués dans les mêmes conditions (...) que le lapin dans le studio», écrit Radio24syv dans un communiqué diffusé sur Facebook mardi.

Une militante de la défense des droits des animaux et star de la télé-réalité qui se trouvait dans le studio, Linse Kessler, a tenté en vain de sauver l'animal, avant d'être sommée de partir.

Pas une première au Danemark

«Je l'ai frappé fort sur le cou à deux reprises pour que les vertèbres cervicales soient fracturées», a expliqué M. Juhl à la chaîne de télévision TV2. «J'avais reçu des instructions d'un gardien du zoo de Aalborg qui tue plusieurs bébés lapins chaque semaine (pour nourrir) les serpents».

Il a raconté avoir rapporté le lapereau mort chez lui, où il l'a écorché et dépecé avec ses enfants de six et huit ans. Il compte le servir en ragoût pour un dîner.

Le zoo de Copenhague avait suscité une indignation mondiale l'an dernier en euthanasiant Marius, un girafon en parfaite santé, pour des raisons génétiques. L'animal avait ensuite été autopsié devant des visiteurs et dépecé pour nourrir les fauves.

Si les Danois avaient pris fait et cause pour le zoo à l'époque, le tabassage d'Allan a provoqué des sentiments plus mitigés, certains dénonçant un coup de pub pour la station de radio.

(afp)

Ton opinion