Actualisé

Chien dangereux à BâleIl verbalise le propriétaire, le chien l'attaque

Un policier s'est fait mordre par un chien de combat vendredi après-midi à Bâle. Il venait d'infliger une amende à son propriétaire pour avoir promené l'animal dans une zone interdite.

L'homme a été arrêté et le chien, un amstaff, remis au vétérinaire cantonal.

Mordu à la jambe, le policier s'en sort avec des blessures bénignes qui lui ont tout de même valu des soins ambulatoires aux urgences, a indiqué samedi le Ministère public bâlois. Il effectuait une patrouille quand il a constaté l'infraction. Alors qu'il l'interpellait, il a vu que le propriétaire, âgé de 32 ans, était par ailleurs recherché.

Mais quand l'agent a voulu l'emmener au poste, l'homme a pris la fuite avec son American Staffordshire. Pas pour longtemps. Le policier est parvenu à le rattraper et le retenir malgré une résistance acharnée, a précisé à l'ATS le Ministère public.

C'est à ce moment que l'animal l'a mordu plusieurs fois. Il a fallu l'intervention d'un passant pour maîtriser l'homme et son chien en attendant l'arrivée de renforts.

Cette race est inscrite sur la liste cantonale des chiens potentiellement dangereux. A Bâle-Ville, la détention d'un amstaff est soumise à une autorisation que le vétérinaire cantonal ne délivre qu'après examen individuel.

On ignore pour l'heure si le propriétaire est au bénéfice de ce permis. Il n'est en revanche pas inconnu du Ministère public, précise le porte-parole de ce dernier.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!