Actualisé 14.10.2015 à 07:25

Transports

Il veut adapter la vitesse sur autoroute à la météo

Le conseiller national MCG Roger Golay souhaite augmenter la limitation à 130km/h sur voies rapides. Elle baisserait à 110 en cas de pluie.

On aura tout vu: le président du parti genevois anti frontaliers s'inspire d'un modèle français. Le MCG Roger Golay aimerait en effet mettre en place une limitation de vitesse sur autoroute qui varierait selon les conditions climatiques. Un système pratiqué dans l'Hexagone. «Pour une fois que le MCG trouve que la France fait quelque chose de bien», plaisante l'intéressé dans les colonnes de la «Tribune de Genève», qui relaie sa proposition. Egalement conseiller national, Roger Golay a ainsi demandé au Conseil fédéral de se pencher sur le dossier. Le député propose d'augmenter la vitesse maximale autorisée à 130km/h en cas de beau temps et de la réduire à 110km/h si les conditions se dégradent.

Mais les soutiens à son projet semblent maigres pour le moment. Le TCS, cité par le quotidien, estime que les infrastructures ne sont pas adaptées à une augmentation de la limitation de vitesse. Quant à la faire varier selon la météo, il juge la mesure difficile à mettre en place: «En automne et au printemps, le temps peut être pluvieux, ensoleillé ou brumeux sur un même tronçon de 40km», note son chargé de communication. La «Tribune» rappelle enfin que plusieurs propositions similaires ont déjà été renvoyées à leurs auteurs ces dernières années. Une initiative proposant une limitation à 140km/h est toujours en phase de récolte de signatures. Il lui en manque 18'000 à trouver avant la fin de l'automne.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!