LNA: Il veut enflammer le Stade de Glace
Actualisé

LNAIl veut enflammer le Stade de Glace

Auteur d'un but et d'un assist lors de ses débuts, mardi à Zoug, Patrick Kane défiera vendredi soir Genève, à Bienne.

par
Marc Fragnière
Patrick Kane espère avoir récupéré du jetlag pour affronter le leader, Genève-Servette.

Patrick Kane espère avoir récupéré du jetlag pour affronter le leader, Genève-Servette.

L'attaquant des Chicago Blackhawks effectuera ses premiers shifts devant son nouveau public face au leader. Mardi, il avait déclaré être surpris par le bon niveau de la LNA. «J'ai été impressionné par le tempo et par les qualités des deux équipes», avait confié l'ancien No 1 de la draft NHL à l'issue de la rencontre.

Après avoir rassuré tout le monde quant à sa force de percussion, Patrick Kane a promis qu'il en avait encore sous la pédale: «C'était pas mal, mais je peux apporter beaucoup plus. Je reviens de six mois sans compétition. Et puis, je dois prendre mes marques. Lorsque les automatismes seront acquis entre mes coéquipiers et moi-même, ça va faire mal.»

La nouvelle star du HC Bienne sera particulièrement ravie de défier le leader genevois: «J'aurai récupéré du jetlag et je me réjouis d'évoluer devant mon nouveau public. En Suisse, l'ambiance est tout autre qu'en NHL. Le club local est sans cesse poussé par ses fans. C'est formidable. J'ai hâte de voir ce que ça donnera à Bienne.»

Gageons que les habitués du Stade de Glace partagent cette impatience. D'autant plus que la star de Zoug, Henrik Zetterberg, leur a mis l'eau à la bouche en tressant des couronnes de louanges à Patrick Kane. Après leur opposition de mardi, le Suédois des Detroit Red Wings s'est montré très enthousiaste: «Kane est un joueur fantastique. Je suis convaincu qu'il apportera beaucoup de plaisir aux Biennois.»

Les Genevois espèrent quant à eux que Henrik Zetterberg a menti.

Cody Almond (GSHC): «Bienne gonfle sa puissance de frappe»

Avec l’arrivée de Patrick Kane, les Biennois vont encore se bonifier. C’était déjà une équipe robuste et elle vient d’augmenter sa puissance de frappe. C’est un joueur très talentueux, qui a une sacré panoplie de tours dans son sac. J’ai eu l’occasion de l’affronter quatre ou cinq fois, je pense, avec le Minnesota Wild, en NHL. Je sais à quoi m’en tenir. Ça ne change rien à notre approche, mais c’est sûr qu’il y a un gars de plus à surveiller sur la glace. Dans une équipe, il y a généralement deux ou trois joueurs qui peuvent faire la différence. Il en est. A nous de le museler en appliquant notre tactique.

Ton opinion