Actualisé 16.05.2019 à 10:15

Genève

Il veut imposer un Google vert aux fonctionnaires

Un élu demande à l'administration d'utiliser un moteur de recherche qui plante des arbres dans les pays défavorisés.

de
Lucie Fehlbaum
L'élu PLR Nicolas Ramseier préconise l'utilisation d'Ecosia, qui agit sur 20 sites touchés particulièrement par la déforestation à travers le monde.

L'élu PLR Nicolas Ramseier préconise l'utilisation d'Ecosia, qui agit sur 20 sites touchés particulièrement par la déforestation à travers le monde.

DR

Pour sa première motion en tant qu'élu municipal, le jeune PLR Nicolas Ramseier a pris le contrepied de la formation de droite. A 25 ans, l'étudiant en master de mathématiques à l'EPFL a choisi de s'attaquer à l'écologie. Pas exactement le credo de son parti. «En Suisse, nous sommes tous d'accord pour adopter une certaine retenue au niveau financier, nous prônons la parcimonie. Mais quand on parle d'écologie, ces principes sont rapidement balayés!» s'étonne l'élu.

Planter des arbres

Il propose une mesure très simple: remplacer Google par Ecosia sur les ordinateurs de l'administration communale. Ce moteur de recherche, créé par une ONG allemande, compense le carbone dépensé par l'utilisation d'internet en plantant des arbres dans les pays touchés par la déforestation», expose Nicolas Ramseier. Avec son texte, déposé en février, il espère surtout lancer le débat autour de la pollution causée par notre dépendance au web.

«Selon un calcul que nous avions fait à l'université, faire une recherche sur internet consomme autant d'énergie que porter un litre d'eau à ébullition.» Près de 56 millions de végétaux ont déjà été semés par Ecosia. «En prime, le site ne collecte pas d'infos sur ses utilisateurs et le revenu des pubs sert directement ses campagnes de plantation.»

Effort à long terme

L'élu municipal Vert Alfonso Gomez salue qu'un élu PLR propose une motion pour l'écologie, «thème qui ne préoccupe d'ordinaire pas tellement ce parti. C'est un symbole. Et l'idée est bonne! Mais les PLR, jeunes ou moins jeunes, seront-ils prêts à faire de vrais sacrifices? À produire moins, à consommer moins?»

Dans le monde idéal de Nicolas Ramseier, l'écologie ne serait pas une affaire de bord politique. «J'essaie à ma petite échelle de faire bouger les choses. Nous sommes tous dans le même bateau.»

Efficacité contre but humanitaire

Côté efficacité, il est «très difficile d'obtenir des résultats identiques à Google» avec une alternative comme Ecosia, estime Stéphane Koch, spécialiste des questions numériques. Il préfère DuckDuckGo ou Qwant, deux options «qui marchent bien» et respectent la vie privée, sans avoir de mission humanitaire. «Je veux faire une recherche sur internet, pas planter des arbres. Mais il est possible d'alterner et de naviguer entre Ecosia et Google, selon le type de recherche.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!