Actualisé 26.06.2008 à 12:49

Il veut le trophée de l'UEFA comme paiement

Un animateur autrichien en procès avec l'UEFA réclame la saisie du trophée, la coupe Henri-Delaunay, pour garantir le paiement de ses dommages et intérêts.

Au total, l'Autrichien réclame 95 500 francs de dommages et intérêts devant le tribunal de commerce de Vienne.

Michael Kriess devait effectuer des animations dans les stades d'Innsbruck et Klagenfurt pendant les matches de poules et travailler pour une société de production suisse, Faro-TV, sous contrat avec l'UEFA. «Deux jours avant la compétition, ces contrats ont été unilatéralement rompus», raconte-t-il. «Comme l'UEFA et Faro-TV possèdent des biens en Autriche, nous demandons la saisie de la coupe comme garantie», justifie son avocat Thaddäus Schäfer.

La valeur, matérielle, du trophée, fabriqué avec huit kilos d'argent sterling, s'élève à 25 000 francs, un quart environ de la somme exigée.

«Mes honoraires étaient faibles par rapport au milliard d'euros de chiffre d'affaires que l'UEFA va réaliser avec l'Euro. Elle a visiblement peur des personnes critiques», note Michael Kriess. L'homme, fils d'un international autrichien dans les années 1970, s'était fait connaître il y a quelques mois avec une initiative demandant à l'équipe d'Autriche de céder son billet qualificatif pour l'EURO 2008, obtenu automatiquement en tant que pays coorganisateur, en raison de ses piètres prestations.

«Je me réjouis par avance de pouvoir remettre le trophée à la Russie», avance-t-il avec un sourire en livrant son pronostic sur le nom du vainqueur. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!