Actualisé 02.03.2016 à 15:29

Grande-BretagneIl violait des femmes rencontrées en ligne

Un père de famille de 50 ans a été reconnu coupable mercredi par un tribunal de viol sur cinq femmes qu'il avait appâtées sur un site de rencontres.

photo: AFP/ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION

Jason L., décrit comme un «prédateur sexuel» par la police, a contacté des milliers de femmes sur le site match.com en utilisant deux profils différents. Père de trois enfants, le quinquagénaire britannique s'est rendu coupable de cinq viols sur cinq femmes différentes et de deux agressions sexuelles sur deux autres victimes rencontrées en ligne entre 2011 et 2014.

Il était fraîchement marié depuis quelques mois avec une femme déjà rencontrée sur ce site lorsqu'il s'en est pris à trois victimes. A l'une d'elles, cet ancien chef d'entreprise a ensuite envoyé un message d'excuses disant : «désolé de t'avoir fait mal. Lorsque tu pleurais pour me supplier d'arrêter, je n'ai pas pu. Je suis tellement en colère contre moi-même.»

«On ne peut rien faire»

Quatre des victimes ont reporté les faits à match.com. «On ne peut rien faire car l'accusé n'a pas envoyé des messages offensants sur le site», aurait répondu un de ses administrateurs à une des plaignantes. L'accusé a finalement été arrêté après qu'un ami d'une des victimes est allé porter plainte à la police de Derby (centre de l'Angleterre), où l'affaire est jugée.

«Il visait des femmes divorcées ou des veuves. Seul lui sait combien de femmes il a agressées. Il se pourrait qu'il y en ait d'autres», a dit la détective en chef de la police du Derbyshire, Allison Rigby. Jason L., qui a nié toutes les accusations, connaîtra sa peine jeudi. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!