Actualisé 07.04.2013 à 22:50

ValaisIl vole un agneau dans une étable et le trucide

Un éleveur a suivi et permis d'identifier un homme qui s'était introduit chez lui. L'individu venait tout juste d'égorger l'une de ses bêtes.

de
Christian Humbert

«J'ai buté contre quelque chose qui se trouvait sur le sol: c'était un sac-poubelle. J'ai mis la main à l'intérieur et il y avait du sang. J'ai compris juste après qu'il s'agissait d'un agneau, égorgé et ficelé.» Macabre découverte pour un éleveur de moutons, fin octobre dans le Bas-Valais. En se rendant dans son étable, il est tombé nez à nez avec un étranger. Mis en fuite par cette arrivée soudaine, le visiteur a abandonné un sac derrière lui, contenant un agneau qu'il venait de trucider.

L'homme, un Portugais d'une quarantaine d'années, vient tout juste d'être condamné pour ses actes: un procureur valaisan lui a infligé 150 jours-amende avec sursis de trois ans et une amende de 200 francs. Une peine à laquelle s'ajoutent 500 fr. de frais.

C'est grâce à la présence d'esprit de l'éleveur de moutons que le malfrat a pu être identifié. Lorsqu'il débarque dans son rural, le Valaisan est d'abord aveuglé par la lampe frontale de l'homme qui lui fait face. Puis le filou détale. «Il s'est engouffré dans sa voiture et a foncé tous feux éteints, même dans le village. Je l'ai suivi et j'ai pu relever son numéro de plaques.» Ce n'est qu'à son retour que l'éleveur constatera la mort de l'un de ses quinze agneaux.

Les motivations du Portugais restent méconnues. Quant au mouton, il a fini à la boucherie. Un sort auquel il n'aurait de toute façon pas échappé, son propriétaire ayant prévu de l'envoyer à l'abattoir avec ses congénères deux jours plus tard.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!