Il voulait assassiner Bush: 30 ans de prison
Actualisé

Il voulait assassiner Bush: 30 ans de prison

Un juge fédéral a condamné mercredi à 30 ans de prison un étudiant américain qui avait projeté d'assassiner le président américain George W.Bush.

Il l'a également reconnu coupable d'avoir conspiré avec le réseau Al Qaïda.

En novembre dernier, Ahmed Abou Ali, aujourd'hui âgé de 25 ans, avait été reconnu coupable des neuf chefs d'inculpation, principalement d'association de malfaiteurs en vue de commettre des actes terroristes.

Mercredi, l'accusation a requis la réclusion criminelle à perpétuité. Le juge n'a pas suivi ces réquisitions. Il a fait valoir que personne n'avait été blessé aux Etats-Unis dans le cadre de ces complots, et qu'aucune arme n'avait jamais été retrouvée en possession de l'accusé.

Ahmed Abou Ali est entré dans la salle d'audience en adressant un geste de la main, un faible sourire et un "Salam Aleikoum" à sa famille et à ses amis. Après le prononcé de la sentence, il est parti la tête basse, sans un regard pour le public, où ses proches ont observé un silence résigné.

Le jeune homme, qui vivait dans la banlieue de Washington, a été arrêté en juin 2003 alors qu'il étudiait dans une université saoudienne. Il a été gardé en détention par les Saoudiens pendant 20 mois avant d'être livré aux Américains.

En Arabie, il a signé des aveux et fait des déclarations reconnaissant avoir comploté contre Bush et avoir des liens avec un cellule d'Al Qaïda. Aux Etats-Unis cependant, il a plaidé non coupable et affirmé que la police saoudienne lui avait extorqué ces aveux sous la torture.

Pour Amnesty International, qui a envoyé des observateurs suivre les audiences, le procès a été "entâché d'irrégularités". Le jury a pu prendre connaissance des aveux sans que la défense soit autorisée à présenter des éléments étayant le fait qu'ils ont pu être obtenus sous la torture.

(ats)

Ton opinion