Il voulait lui arracher ses dents en or
Actualisé

Il voulait lui arracher ses dents en or

Un juge américain a autorisé l'administration à saisir les ornements dentaires en or de revendeurs de drogue présumés, avant de se raviser.

Le magistrat de Tacoma (Etat de Washington) J. Kelley Arnold avait accepté de satisfaire une agence gouvernementale de répression du trafic de drogue, qui réclamait que ces «grilles» en or collées sur les dents des suspects, une pratique fréquente chez les revendeurs selon elle, soient considérées comme des pièces à conviction et saisies.

Le juge Arnold a, dans un premier temps, donné satisfaction à l'administration, mais les avocats des suspects ont protesté. Le juge les a entendus, estimant finalement, dans un ordre du 4 avril annulant sa précédente décision, que l'extraction des ornements «compromettrait la santé dentaire» des deux hommes en détention préventive.

(ats)

Ton opinion