Lausanne – Il voulait un mur antibruit pour se protéger des cris des enfants
Publié

LausanneIl voulait un mur antibruit pour se protéger des cris des enfants

Un homme est allé jusqu’au Tribunal fédéral pour demander une séparation phonique entre une place de jeu privée et sa propriété. Il a été débouté.

Le Tribunal a estimé que cette place, destinée à accueillir une douzaine d’enfants, n’était pas source de nuisances suffisantes pour invoquer les normes de protection contre le bruit (image d’illustration).

Le Tribunal a estimé que cette place, destinée à accueillir une douzaine d’enfants, n’était pas source de nuisances suffisantes pour invoquer les normes de protection contre le bruit (image d’illustration).

Archives / Ch. Pfander

Après avoir vu son opposition levée par la Ville, puis son recours sur le plan cantonal retoqué, un Lausannois avait porté sa cause devant le Tribunal fédéral. Sa requête? Que la transformation d’un bâtiment voisin du sien ne puisse se faire sans l’installation d’un mur antibruit, car le projet portant sur cinq logements comportait également la création d’une place de jeu pour enfants, rapporte «24 heures».

Mais le Tribunal fédéral a lui aussi débouté le recourant, estimant que cette place, destinée au plus à une douzaine d’enfants, ne violait pas les normes de protection contre le bruit. La Haute Cour a ainsi estimé que la pose préventive d’un mur antibruit était une mesure «disproportionnée au regard du caractère non significatif des nuisances en cause, à savoir les cris sporadiques d’un nombre limité d’enfants, durant la journée».

(jfz)

Ton opinion