Enquête - Il y a bien eu des abus de la part du président de l’Eglise réformée de Suisse
Publié

EnquêteIl y a bien eu des abus de la part du président de l’Eglise réformée de Suisse

Une enquête interne a confirmé les soupçons qui avaient poussé des membres de l’institution à rédiger une lettre ouverte contre le dirigeant. Celui-ci avait démissionné.

evref.ch

En mai 2020, le président de l’Église évangélique réformée de Suisse (EERS) avait démissionné, accusé dans une lettre ouverte de comportements inadéquats envers une collaboratrice, qui par la suite, a elle aussi quitté son poste. Après enquête interne, l’Église a reconnu mercredi que des atteintes à l’intégrité sexuelle et psychologique de cette femme avaient bien été commises, selon une information de l’ATS relayée par la RTS. L’EERS a présenté ses excuses à la victime.

(20min)

Ton opinion