Actualisé 24.01.2011 à 14:18

Open d'AustralieIl y a de l'eau dans le gaz chez les Rezaï

La police australienne a ouvert une enquête sur un incident ayant entraîné l'interdiction de stade par la WTA d'un membre de la famille d'Aravane Rezaï.

Aravane Rezaï avec son père Arsalan.

Aravane Rezaï avec son père Arsalan.

«La police enquête sur un incident survenu le 18 janvier et impliquant une jeune femme de 23 ans, a déclaré une porte-parole de la police de l'Etat de Victoria. La progression de l'enquête interdit pour l'instant de faire davantage de commentaires.»

«Un sérieux problème de sécurité a été porté à l'attention de la WTA et a entraîné la suspension pour une durée indéterminée d'un membre de la famille d'Aravane Rezaï de toutes les compétitions organisées par la WTA, jusqu'à la fin des investigations, a laissé entendre l'instance du tennis féminin dans un communiqué. La santé et le bien-être de nos joueuses est la priorité numéro un pour la WTA.»

Selon «Le Parisien», la Française d'origine iranienne aurait eu une violente altercation avec son père, Arsalan.

Rezaï, tête de série numéro 17, a été battue au premier tour de l'Open d'Australie par la Tchèque Barbora Zhalavova Strycova, le 17 janvier. Elle a ensuite déclaré forfait en double «pour raisons personnelles». (20 minutes/ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!