Sotchi 2014 - Ski alpin: «Il y a pire pour un coach»

Actualisé

Sotchi 2014 - Ski alpin«Il y a pire pour un coach»

Hans Flatscher, l'entraîneur en chef de l'équipe de Suisse dames, n'a pas caché sa joie après la superbe performance de ses filles lors de la descente.

«Remporter deux médailles lors d'une descente olympique, dont une en or, il y a pire pour un coach ! Dès les entraînements, les filles ont montré qu'elles avaient le potentiel pour faire quelque chose de bien. Toute la question était toutefois de savoir si elles allaient être à la hauteur le jour J. Je suis particulièrement fier de Dominique Gisin. Tout l'hiver, elle a cherché le déclic pour se rapprocher du podium. Elle a beaucoup travaillé et s'est montrée très patiente alors que sa situation n'était pas facile à vivre. C'est incroyable qu'elle soit parvenue à trouver ce déclic un jour comme celui-ci. Pour y parvenir, je pense que la descente du super-combiné lui a été très utile. Elle n'avait certes pas réussi une manche parfaite, mais elle s'était montrée rapide à certains passages clés, trouvant également les bons réglages sur cette neige.» (ats)

Ton opinion