Il y aura un congé parental étendu en cas de décès de la maman

Publié

SessionIl y aura un congé parental étendu en cas de décès de la maman

Les pères pourront reprendre le congé maternité de la mère décédée pour s’occuper de leur enfant. Les Chambres se sont mises d’accord. 

par
Christine Talos
Actuellement, cinq naissances sur 82’000 se terminent tragiquement pour la maman.

Actuellement, cinq naissances sur 82’000 se terminent tragiquement pour la maman.

20min/Celia Nogler

Les cas sont très rares mais ils sont dramatiques pour la famille: en Suisse, 5 bébés sur 82’000 perdent leur maman dès la naissance. Dorénavant, le papa, confronté à cette situation tragique, aura droit à un petit coup de pouce de la Confédération. En effet, après le National, le Conseil des États a accepté que le père survivant ait droit au congé maternité de la mère décédée. Actuellement, le congé maternité ou paternité s’éteint à la mort du parent.

La nécessité d’allonger le congé du parent survivant n’a pas été contestée par les sénateurs. Ils ont repris sans discuter les quelques amendements apportés par le National. Le père survivant bénéficiera ainsi d’un congé de quatorze semaines si la mère décède pendant son congé de maternité. La mère survivante pourra, elle, bénéficier du congé paternité de deux semaines si le père décède dans un délai de six mois. Au total, mère ou père auront ainsi droit à seize semaines de congé.

Le Conseil fédéral reconnaissait lui aussi la nécessité d’agir. «Cela permet de mettre au centre des préoccupations l’intérêt du nouveau-né d’avoir auprès de lui un parent après le décès de son autre parent. Cette solution permet d’obtenir une égalité de traitement entre les parents survivants en leur octroyant à chacun un congé supplémentaire», a relevé le ministre de la Santé, Alain Berset. D’autant que les coûts sont négligeables, soit environ 120’000 francs par année.

Ton opinion

4 commentaires