Solvabilité: Ilford Imaging bientôt devant le juge
Actualisé

SolvabilitéIlford Imaging bientôt devant le juge

La justice vient de décider d'assigner une audience de faillite, en raison d'une «situation sociale urgente» à la société fribourgeoise Ilford Imaging.

La société fribourgeoise Ilford Imaging pourrait être fixée sur son sort dès lundi prochain.

La société fribourgeoise Ilford Imaging pourrait être fixée sur son sort dès lundi prochain.

La société fribourgeoise Ilford Imaging, qui lutte pour sa survie, pourrait être fixée sur son sort dès lundi prochain. La justice vient de décider d'assigner une audience de faillite, en raison d'une «situation sociale urgente». L'information relative à la fixation d'une audience à court terme a été communiquée vendredi par François-Xavier Audergon, président du Tribunal civil de la Sarine. Elle constitue la suite de l'annonce il y a un peu plus d'une semaine par Ilford Imaging elle-même de la dégradation de sa situation financière. L'entreprise basée à Marly (FR), spécialisée dans les technologies de l'image, se trouve en effet une nouvelle fois dans une situation d'insolvabilité. Elle ne dispose plus de suffisamment de liquidités pour assumer totalement ses engagements.

Alerte il y a une semaine

La semaine passée, Ilford Imaging a informé ses employés et le juge en charge du dossier de ses soucis. Ni la société ni la justice ne sont en mesure de donner davantage de précisions. L'audience de faillite de lundi devrait en conséquence être déterminante pour la suite. En quête d'un nouvel investisseur depuis cet été, Ilford Imaging a présenté le dossier à plus de 20 parties intéressées dans le monde entier. Mais la firme, qui se démène depuis des mois pour sortir la tête de l'eau, n'a trouvé aucun repreneur. Ilford Imaging a déjà frôlé la faillite cet été après avoir été lâchée par son propriétaire britannique Paradigm Global Partners. Au terme d'une course contre la montre, ses dirigeants ont eux-mêmes pris en main le destin de la société.

Restructuration inévitable

Une restructuration s'est toutefois révélée inévitable. Elle a impliqué la suppression d'une centaine d'emplois sur les 230 dénombrés en juin. Des terrains ont également été vendus. L'entreprise, active dans la technologie d'enrobage multicouches, produit notamment des papiers jet d'encre de haute qualité. La technologie peut s'appliquer à divers autres domaines (films pour écrans TV, lampes à LED, senseurs pour l'équipement médical). (ats)

Ton opinion