Actualisé 25.05.2018 à 17:32

RoumanieIlie Nastase interpellé deux fois en une journée

L'ancienne gloire du tennis a repris le volant quelques heures après avoir eu son permis retiré pour «conduite en état d'ébriété».

Ilie Nastase.

Ilie Nastase.

AFP

L'ancien N.1 mondial Ilie Nastase, désormais âgé de 71 ans, a été interpellé à deux reprises par la police de Bucarest vendredi, d'abord pour «conduite en état d'ébriété» puis quelques heures après pour «conduite sans permis valable», selon les autorités roumaines.

Nastase a été menotté vers 4h45 locales (1h45 GMT) après avoir tenté de s'enfuir au volant de son véhicule lors d'un contrôle routier. Il a dû être poursuivi et bloqué par la police après 200 mètres, a annoncé le chef de la Brigade routière bucarestoise Victor Gîlceava lors d'une conférence de presse.

«Comme il était visiblement dans un état d'ébriété, on lui a demandé de faire un alcootest mais il s'est montré récalcitrant, a proféré des injures à l'égard des policiers», a indiqué un communiqué de la police.

De même source, l'ancien champion de Roland-Garros a été conduit à l'Institut national de médecine légale mais a refusé de se soumettre aux prélèvements biologiques. Il présentait un taux d'alcoolémie de 0,55 mg/l, selon M. Gîlceava.

Après un passage au siège de la Brigade routière, M. Nastase a été autorisé à partir et une enquête pénale a été ouverte pour «refus de prélèvements biologiques». Il a écopé d'une amende de 1000 lei (environ 250 francs) et son permis a été suspendu pour trois mois.

Propos racistes

Accusant les policiers d'avoir utilisé la force pour le menotter, M. Nastase s'est ensuite rendu en scooter à l'hôpital pour obtenir un certificat médical.

C'est en quittant l'établissement que la police l'a interpellé de nouveau pour une «contravention routière» et conduit au siège de la Brigade routière. Une deuxième enquête pénale à été ouverte pour «conduite sans permis valable», a précisé M. Gîlceava.

Ces incidents interviennent alors que début février, l'ancien N.1 mondial s'est vu infliger une amende de 20'000 dollars et a été privé de tout rôle en Fed Cup ou en Coupe Davis jusqu'au 23 avril 2020 par un tribunal indépendant.

En 2017, lors d'un match de Fed Cup entre la Roumanie, dont il était alors capitaine, et la Grande-Bretagne, l'ancien joueur avait insulté une journaliste, la joueuse britannique Johanna Konta et un arbitre.

La veille, lors de la conférence d'avant-match, il avait tenu des propos racistes contre Serena Williams. M. Nastase a depuis présenté ses excuses, tout en estimant que le sujet avait été «exagéré» par les médias.

at/sg/dhe (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!