Kosovo - L’un des suspects dans le meurtre d’une femme vivait en Suisse
Publié

KosovoL’un des suspects dans le meurtre d’une femme vivait en Suisse

Deux hommes auraient tué une jeune de 18 ans et auraient amené son corps à l’hôpital avant de fuir à bord d’une voiture portant des plaques suisses. Ils ont été arrêtés.

La vidéo de surveillance de l’hôpital a filmé les deux suspects.

La vidéo de surveillance de l’hôpital a filmé les deux suspects.

kallxo.com

Deux hommes auraient tué une femme de 18 ans dans le sud du Kosovo rapportent des médias locaux. Les suspects ont déposé dimanche la femme, qui était déjà morte, à l’hôpital de Ferizaj avant de prendre la fuite à bord d‘une Audi portant des plaques d’immatriculation suisses. Grâce aux images de surveillance de l’établissement de soins, un homme de 32 ans a pu être arrêté rapidement. L’autre suspect, âgé de 29 ans, a été appréhendé mardi. Les deux hommes auraient déjà été condamnés pour tentatives de meurtre selon les médias kosovars. Selon la presse locale, la victime aurait été tuée dans un immeuble résidentiel de Ferizaj.

Le corps de la malheureuse a été autopsié à l’institut médico-légal de Pristina. Son enterrement a lieu ce mardi. La jeune femme aurait été mariée avec l’homme âgé de 29 ans écrit «Gazetaexpress.» «Elle avait peur de parler avec sa famille des problèmes relationnels qu’elle rencontrait» raconte son père. Cela faisait deux mois qu’ils vivaient ensemble et le papa n’a découvert le passé criminel de son gendre que récemment.

Suspect habitant Lucerne

L’autre suspect vivait à l’ouest de Lucerne et travaillait dans la construction. Ses voisins le décrivent comme une personne discrète mais ajoutent ne plus l’avoir vu depuis des mois. Il avait de nombreuses connexions avec la Suède où il avait même un appartement. Il n’avait pas de passeport suisse indique le Département fédéral des affaires étrangères.

Vjosa Osmani, le président de la République du Kosovo, a appelé les autorités à travailler «sans relâche» jusqu’à ce que les deux auteurs soient derrière les barreaux, écrit Kallxo.com. «Je présente mes condoléances à la famille, aux amis et à la société dans son ensemble. Votre âme reposera en paix quand justice sera faite.»

(kra/jbm)

Ton opinion