Actualisé 24.06.2013 à 10:47

Misère en Grèce

Ils abandonnent leurs enfants pour les nourrir

Les enfants grecs payent un lourd tribu à la crise. En effet, certains parents les abandonnent dans des orphelinats en espérant simplement qu'ils puissent manger à leur faim.

de
lgü

Un foyer d'accueil pour enfants d'une banlieue chic d'Athènes a reçu plusieurs dizaines d'étonnantes requêtes ces derniers mois. Des gamins sont déposés par leurs parents dans ce centre. Ces parents ne sont pas morts et ces enfants sont des orphelins économiques. Cet institut a déjà pris en charge entre 80 et 100 enfants depuis le début de la crise car leurs parents n'avaient plus les moyens de le nourrir, rapporte «7sur7.be»

Le chômage touche près d'un tiers des adultes, les salaires dans le privé ont baissé de 30% en quatre ans tandis que les impôts et les taxes ont augmenté. Pour faire court, les famille sont en grande difficulté. D'ailleurs, de nombreuses classes n'organisent plus de cours de gymnastique car beaucoup d'élèves sont sous-alimentés.

«Ils n'ont nulle part où aller»

Pavlos Salihos, enseignant et psychologue au sein de SOS Village d'Enfants à Vari tire la sonnette d'alarme: «Nous n'avions jamais de cas comme ça auparavant, c'était juste des problèmes sociaux, mais pas d'une telle ampleur. On a pu voir un changement majeur dans la société grecque au cours des trois dernières années».

Tania Schiza, travailleuse sociale explique elle que «Ces situations sont tellement traumatisantes pour les familles. Nous avions l'habitude d'avoir des gens avec un niveau économique plus faible, mais maintenant nous en voyons arriver d'autres qui ont perdu leur emploi et n'ont nulle part où aller».

Un jeune sur sur six souffre de malnutrition

La situation est si tragique que la situation alimentaire est désormais plus grave que dans certains pays d'Afrique. En plus, les coupes budgétaires menacent la pérennité de ces structures d'accueil.

«Les mentalités ont changé et une nouvelle solidarité s'est installée. Mais si cette crise continue encore, comment serons-nous en mesure de prendre soin de tous les Grecs? C'est une question que beaucoup se demandent, en particulier les parents».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!