Actualisé 23.10.2012 à 10:43

Ethiopie

Ils attaquent un commissariat : 4 morts

Quatre personnes, dont un policier, ont été tués dimanche, lors de l'attaque d'un commissariat par des manifestants musulmans qui tentaient de libérer certains de leurs camarades.

«Un officier de police a été tué et deux autres blessés, et trois membres du groupe (d'assaillants) ont été tués», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Shimeles Kemal.

Selon M. Shimeles, le commissariat, situé à Gerba, dans la région Amhara, à environ 300 km au nord-est d'Addis Abeba, a été la cible d'un groupe de manifestants armés de machettes et d'armes à feu qui ont tenté «de libérer les leurs par la force».

Les manifestants détenus avaient été arrêtés un peu plus tôt lors d'un rassemblement de musulmans éthiopiens contre les élections, selon eux «non démocratiques», au Conseil suprême aux Affaires islamiques, principale institution représentative musulmane du pays.

Plusieurs personnes ont été arrêtées après l'attaque et la police recherche d'autres présumés assaillants, mais selon M. Shimeles le calme est revenu dans la ville.

L'élection des représentants au Conseil suprême aux Affaires islamiques s'est déroulée en octobre à travers le pays, mais de nombreux musulmans ont accusé le gouvernement de désigner en fait ses propres candidats.

Depuis janvier, de nombreux musulmans manifestent et organisent des sit-in pour protester contre ce qu'ils qualifient d'ingérences anticonstitutionnelles du gouvernement dans les affaires islamiques, qui essaie d'imposer la branche al-Ahbash, largement étrangère à l'Ethiopie.

En juillet, 17 dirigeants musulmans avaient été incarcérés après des manifestations à Addis Abeba. Neuf d'entre eux sont toujours détenus sans inculpation.

Selon les statistiques officielles, environ 34% des 83 millions d'Ethiopiens sont musulmans.

La Constitution éthiopienne fait du pays un Etat laïc et interdit au gouvernement de se mêler de religion. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!