Actualisé

FranceIls auraient tenté de faire chanter le roi du Maroc

Deux journalistes français ayant enquêté sur le royaume du Maroc ont été arrêtés jeudi à Paris. Ils sont soupçonnés d'avoir proposé de ne pas sortir leur livre en échange d'argent.

Mohammed VI avait déjà été le sujet d'un livre écrit par les deux journalistes arrêtés.

Mohammed VI avait déjà été le sujet d'un livre écrit par les deux journalistes arrêtés.

Un des avocats du royaume, Eric Dupond-Moretti, a dénoncé un «racket digne de voyous». Un «racket» à trois millions d'euros selon lui. Les deux journalistes ont déjà écrit un livre accusateur contre Mohammed VI en 2012, «Le roi prédateur» (Editions du Seuil).

Ils ont été interpellés après un rendez-vous avec un représentant du Maroc dans un hôtel parisien. Lors de ce rendez-vous, «il y a eu remise et acceptation d'une somme d'argent», a rapporté à l'AFP une source proche du dossier.

Tout aurait commencé le 23 juillet, quand un des deux journalistes a contacté une première fois le cabinet royal marocain en indiquant qu'il préparait un livre, a raconté l'avocat du Maroc sur la chaîne de radio généraliste privée RTL.

Après la plainte du Maroc, qui a conduit le parquet de Paris à ouvrir une enquête préliminaire, puis à saisir les juges d'instruction, d'autres rendez-vous ont été organisés. Dont deux jeudi, mais cette fois sous la surveillance des enquêteurs.

Contactées par l'AFP, les éditions du Seuil ont confirmé que les deux journalistes préparaient un livre sur le roi du Maroc Mohammed VI, «pour une sortie en janvier-février». (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!