10.09.2020 à 15:18

Université de NeuchâtelIls avaient prédit la victoire de Trump en 2016… et font pareil pour 2020

Des chercheurs ont décelé les mêmes tendances, sur internet, que celles qui avaient mené au succès du président américain face à Hillary Clinton.

de
Yannick Weber
Le web penche encore une fois pour le Républicain, qui avait déjà surpris tout le monde en 2016. Ou presque.

Le web penche encore une fois pour le Républicain, qui avait déjà surpris tout le monde en 2016. Ou presque.

AFP

Ils sont à cheval entre la linguistique, la statistique, l’informatique, la science politique et l’analyse des discours et des médias de masse: des chercheurs de l’Université de Neuchâtel et de l’Institut pour la recherche appliquée en argumentation (IFAA) de Berne ont passé internet au crible fin pour tenter, à leur juste mesure, de prédire les résultats de l’élection américaine du mois de novembre prochain.

Ils avaient déjà tenté le coup en 2016, et cela avait plutôt bien marché. En septembre, deux mois avant le scrutin et presque seuls contre tous, ils concluaient que les Américains «préféreraient» voter pour celui qui allait créer la surprise face à l’archi favorite Hillary Clinton. Forts de leur succès, ils ont remis le couvert cette année. Et leur conclusion est la même: le président américain a de fortes chances de rempiler pour un deuxième mandat.

Biden fait pour l’instant moins bien que Clinton

Les chercheurs analysent principalement la campagne présidentielle sur internet, notamment autour des moteurs de recherche et des réseaux sociaux. Ils tirent tout de suite le constat suivant, et il n’est pas que légèrement en faveur du Républicain: «les internautes aux États-Unis portent un niveau d’intérêt pour Donald Trump cinq fois plus élevé que pour Joe Biden». Le démocrate ne parvient pas à haranguer les foules (mêmes virtuelles) et, sur internet, il n’atteint pas la cheville d’Hillary Clinton lors de sa campagne de 2016.

Autre analyse: les thèmes qui préoccupent les électeurs sont mis en relation avec le nombre d’occurrences de ces thèmes dans les discours, tweets et entrées sur les sites internet des candidats. Et là, «Trump est de nouveau en avance».

Le web favorable à Trump

La conclusion des experts reste tout de même prudente: à trop vouloir prédire un vainqueur à tout prix, on risque de se fracasser sur la possibilité d’une surprise. Mais ils terminent tout de même ainsi: «si la campagne se déroulait uniquement sur le web, la prédiction irait dans le sens d’une nouvelle victoire de Donald Trump.» Ce qui pourrait bien faire leurs affaires: la campagne, justement, est pour l’instant quasi uniquement virtuelle. Donald Trump et ses partisans, d’ailleurs, ne se gênent pas pour tancer le septuagénaire démocrate et la campagne qu’il mène «depuis sa cave».

Analyse de discours, cas d’école

L’équipe de chercheurs s’est par ailleurs penchée sur les éléments de langage et contenus sémantiques des deux candidats. Il en ressort que celui qui adopte le plus fortement une «rhétorique de combat» est, sans trop de surprise, l’actuel président, qui cible son adversaire en se permettant même à plusieurs reprise d’écrire son nom avec des fautes de frappe (on lit parfois «Bidan» au lieu de «Biden»). Trump est également plus empreint de certitudes et assène des répétitions fréquentes de messages simples, «même trompeurs ou faux».

Joe Biden, lui, a un discours plus modéré, même s’il semble parfois chercher à convaincre de voter contre son adversaire plutôt que de voter pour lui par adhésion. Il se veut par contre plus «proche des gens» et utilise plus souvent le pronom «nous» en comparaison à son adversaire qui, lui, est bien plus égocentré. Il met plus l’accent sur des valeurs morales et à des concepts symboliques comme la paix ou la liberté.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
295 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Dédé PITÉ

11.09.2020 à 19:50

Économiquement il est pas mauvais... mais il y a le reste TOUT LE RESTE 😓

Lah Mentable

11.09.2020 à 09:49

C'est marrant mais force est de constater que les arguments des Pro Trump ne sont que du mépris, des insultes, et ils prétendent baver et s'en délecter ... quelle classe 😂😂😂😂 Au même titre que Trump qui est milliardaire et qui n'a aucune classe, à part démontrer du mépris, du racisme, insulter la gente féminine, bref le reste n'est que paraître. Il est bien pauvre sur les vraies valeurs humaines ....tout comme ses disciples

Mafalda

11.09.2020 à 09:47

Rien de plus utile à étudier pour ces chercheurs ? C’est nul! Allez bosser dans les champs, ça vous oxygènera le cerveau et vous y apprendrez les fondamentaux de la vie!