Besançon (F): Ils braquent un McDo... plein de flics d'élite
Actualisé

Besançon (F)Ils braquent un McDo... plein de flics d'élite

Deux voleurs ont fini à l'hôpital. Ils n'avaient pas remarqué une équipe du GIGN attablée dans le fast-food qu'ils ont attaqué.

par
arg
photo: Kein Anbieter/Google

Deux truands ont très mal choisi leur cible, dimanche soir à Besançon. Armés de fusils de chasse, ils ont fait irruption dans un McDonald's de la périphérie. «C'est un braquage, tout va bien se passer», ont-ils lancé au personnel, tout en tirant un coup de feu dans le plafond.

Affolement parmi la cinquantaine de clients présents, qui se sont mis à fuir. D'autres sont restés assis pour déguster leur hamburger pendant que les deux individus se faisaient remettre la caisse, raconte le quotidien «L'Est républicain». Parmi eux… onze membres du groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), une force d'élite constituée de militaires particulièrement aguerris et formée pour intervenir notamment sur les prises d'otage.

Pour éviter de mettre en danger les autres clients, ces gendarmes ont attendu la fin du braquage pour intervenir, a précisé la procureure de la République de Besançon Edwige Roux-Morizot. Les militaires se sont alors lancés à leur poursuite sur le parking de l'établissement.

Fusillade sur le parking

Les malfaiteurs ne sont pas allés bien loin. L'un d'eux a été grièvement touché au ventre par une balle tirée par un membre du GIGN. L'autre a lourdement chuté en sautant une volée d'escaliers. Les pompiers ont fait état d'un employé blessé dans le fast-food.

Le même McDo avait déjà connu un braquage en 2008. Une salariée avait alors été prise en otage.

Ton opinion