Actualisé 17.05.2016 à 08:52

Suisse romandeIls claquent une fortune pour leurs plaques d'auto

Des automobilistes dépensent des dizaines de milliers de francs pour des numéros. Les Vaudois sont en tête.

par
Abdoulaye Penda Ndiaye
Certains recherchent des combinaisons particulières.

Certains recherchent des combinaisons particulières.

D. Balibouse

Certains diront qu'ils sont à côté de la plaque. D'autres répondront: «Quand on aime, on ne compte pas.» La seule certitude est que certains automobilistes sont prêts à des dépenses astronomiques pour s'adjuger des plaques d'immatriculation avec un numéro spécial. Il y a quelques jours, un jeu composé de trois chiffres similaires a été vendu aux enchères à plus de 50'000 francs. La mise minimale était de 2000 francs.

Pratiquées par le Service vaudois des automobiles depuis 2005, ces ventes particulières sont suivies par 1210 automobilistes qui ont ouvert un compte pour pouvoir enchérir sur le Net. Les Vaudois ont dépassé Genève, précurseur en Suisse romande depuis les années 1990. Quand il s'agit de dégainer du lourd pour s'adjuger un numéro, ils sont les champions. Une plaque comportant un seul chiffre y a déjà été écoulée à plus de 100'000 francs.

Ce système d'enchères génère peu de charges – pas de crieur, pas d'huissier, pas de salle à louer – et un rendement important. Une aubaine pour l'Etat. «Nos ventes avoisinent un demi-million de francs chaque année», se félicite le chef de service vaudois, Pascal Chatagny. A titre d'exemple, en 2015, les ventes aux enchères ont rapporté 137'047 fr. à Fribourg, 90'000 fr. à Neuchâtel et 12'700 fr. au Jura. Certains cantons passent par des sites comme ricardo.ch ou adjuger.ch, tandis que d'autres, comme Vaud, ont leur propre plateforme.

Comme un signe de distinction sociale

Spécialiste de la sociologie des enchères, le chercheur français Gérard Marty décrypte la vente des plaques d'immatriculation au plus offrant: «L'acheteur obtient un signe de distinction économique et donc sociale, pour peu que l'on sache que son acquisition s'est faite à un prix très élevé.» Selon lui, «l'enchère peut être considérée comme une sorte de spectacle marchand

dont le vainqueur ressort paré d'un attribut distinctif.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!