Ils contestent leur amende en accusant un homme mort
Actualisé

Ils contestent leur amende en accusant un homme mort

Pour ne pas payer leur amende, des chauffards ont rejeté leur culpabilité sur un bouc émissaire qui n'est plus de ce monde.

La police australienne a révélé ce week-end ce qui semble être une vaste supercherie: 238 conducteurs ont mis en cause deux hommes, dont un est mort, dans des déclarations contestant des infractions qui leur étaient reprochées.

Selon la loi de l'Etat de Nouvelles-Galles du Sud, le propriétaire d'un véhicule peut en effet déclarer sous serment qu'il n'était pas au volant lorsqu'une infraction a été commise avec son véhicule. La disposition s'applique pour les excès de vitesse relevés par des radars et les infractions en matière de stationnement, deux cas dans lesquels l'amende n'est pas remise en mains propres au contrevenant. Une étude lancée par le gouvernement australien sur ces déclarations a donc permis de déceler quelque 238 cas d'accusations visant deux hommes, un mort et un habitant d'un Etat voisin.

La police n'a pas pu expliquer pourquoi elle n'avait pas découvert la supercherie en poursuivant les deux hommes pour récupérer le montant dû, qui s'élèverait à 80 000 dollars australiens (75 000 francs).

Quarante-neuf des propriétaires menteurs avaient été inculpés pour déclarations mensongères et encouraient jusqu'à cinq ans de prison. Les autres fraudeurs doivent encore être interrogés.

(ap)

Ton opinion