Colère en Belgique: Ils déversent deux tonnes de frites dans la rue

Actualisé

Colère en BelgiqueIls déversent deux tonnes de frites dans la rue

Les marchands de frites gantois n'en peuvent plus et l'ont fait savoir spectaculairement, mardi, à Gand. Ils ont déversé deux tonnes de frites sur les marches de la maison communale.

par
fl
Dérapage assuré sur les marches de l'hôtel de ville à Gand avec autant de frites. (photo: Facebook ömer Faruk Demircioglu)

Dérapage assuré sur les marches de l'hôtel de ville à Gand avec autant de frites. (photo: Facebook ömer Faruk Demircioglu)

photo: Kein Anbieter

Les marchands de frites, connus aussi sous le nom de frituristes ou fritiers en Belgique, font face à de sérieux soucis avec la ville de Gand depuis plusieurs mois. Selon plusieurs médias du plat-pays, la commune a décidé de mettre en place de nouvelles règles de concession pour celles et ceux qui désirent vendre des frites dans la ville flamande.

Grâce à un système d'enchères, les fritiers les plus offrants pourront désormais obtenir les emplacements les mieux disposés. Ce règlement communal ne plaît pas aux frituristes et ils ont décidé mardi de protester de manière spectaculaire.

«De mauvais perdants»

Plus de 2000 kg de frites non cuites ont été déversées sur les marches de l'hôtel de ville de Gand, mardi en fin d'après-midi. Des pelles à neige ont même été utilisées pour projeter un maximum de frites le plus haut possible.

L' échevin des finances gantois s'est dit déçu de cette façon de manifester son mécontentement. «Ce sont des mauvais perdants», a regretté Christophe Peeters. «Ce n'est pas très malin de salir la ville avec autant de déchets alimentaires».

(fl/20 minutes)

Ton opinion