Actualisé

EscroquerieIls dupaient les opérateurs pour des natels à l'oeil

Plus de cent portables ont été obtenus gratuitement grâce à des identités fantaisistes. Vingt-deux arnaqueurs viennent d'être jugés.

par
Christian Humbert
Les coupables viennent en majorité de Turquie et des Balkans.

Les coupables viennent en majorité de Turquie et des Balkans.

iStock

Un smartphone à zéro franc en échange d'un contrat d'abonnement d'un ou de deux ans: l'offre des trois principaux opérateurs suisses suscitait l'intérêt d'escrocs, qui profitaient de l'absence de contrôles sérieux. La preuve dans le canton de Vaud, où un procureur de Lausanne vient de condamner vingt-deux individus. Ils ont réussi à obtenir jusqu'à 33 appareils auprès de divers vendeurs en signant des contrats d'abonnement avec des adresses fantaisistes. Au total, ce sont plus de 150 portables d'une valeur moyenne de 800 francs qui leur ont été remis. Le préjudice se chiffre en dizaines de milliers de francs.

Un homme –en attente de jugement– avait raconté à des complices avec quelle facilité il était possible de se procurer des natels gratuitement. Ceux-ci –tous condamnés par ordonnance pénale à des jours-amende avec sursis– lui remettaient les appareils obtenus de la sorte contre un peu d'argent. Le bénéficiaire principal les revendait ensuite entre 50 et 250 francs pièce.

Les complices pensaient pouvoir se défaire des contrats signés. Grave erreur: les compagnies les ont patiemment retrouvés un à un et dénoncés à la justice pour escroquerie. Ils ont également été obligés de payer leur dû. Les opérateurs auraient depuis renforcé les contrôles. Jusqu'à la prochaine arnaque de masse...

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!