Actualisé 27.04.2020 à 15:37

Coronavirus à Genève

Ils exigent la suppression des examens de maturité

Alors que le sort des épreuves écrites pour la matu reste incertain, des collégiens réclament l'annulation de la session. Le Canton attend une décision fédérale.

de
dra
Keystone/Martial Trezzini

Les élèves de dernière année du Collège sont dans le flou, et passablement inquiets. À un mois du début des examens de maturité, ils ignorent toujours si les épreuves écrites auront bel et bien lieu. Appuyé par une dizaine d'associations d'étudiants, un courrier a été récemment envoyé au Département genevois de l'instruction publique (DIP). Le texte demande l'annulation de la session, révèle la «Tribune de Genève».

Les collégiens estiment difficile de faire respecter la distance sociale et les règles d'hygiène lors d'évaluations écrites. Ils jugent aussi que les conditions de révision ont été très sérieusement perturbées par le confinement et la fermeture des écoles. Certains proposent donc une validation de l'année sur la base du premier semestre, et imaginent une session de rattrapage pour les élèves en échec. La conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta, chargée du DIP, a répondu aux élèves que la décision d'une annulation appartenait au Conseil fédéral. Ce dernier, qui a déjà supprimé les examens oraux de maturité, doit se prononcer sur les épreuves écrites mercredi prochain.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!