Actualisé 17.05.2016 à 21:30

Afghanistan«Ils m'ont cousu la bouche et m'ont affamé»

Un Pakistanais, otage de groupes islamistes pendant près de 5 ans, a dévoilé mardi les tortures subies avant sa fuite et son retour quasi-miraculeux parmi les siens au début de l'année.

Shahbaz Taseer, fils du gouverneur libéral du Pendjab Salman Taseer, lui-même assassiné par un extrémiste début 2011, avait été kidnappé le 26 août 2011 à Lahore, dans le centre du Pakistan. Dans les premières interviews qu'il a données depuis qu'il a été retrouvé le 8 mars, il a évoqué les sévices infligés par ses ravisseurs, qu'il présente comme des extrémistes islamistes ouzbeks.

«Pendant un an, j'ai été torturé, pour ces vidéos hollywoodiennes extravagantes destinées à ma famille, afin de faire pression sur eux et sur le gouvernement», a-t-il raconté au micro de CNN. «Ils m'ont tailladé le dos avec des lames, mettant du sel sur les plaies. Ils ont cousu ma bouche, et m'ont affamé», poursuit-il. «Ils m'ont arraché les ongles des mains et des pieds» a-t-il précisé au service ourdouphone de la BBC, ajoutant avoir été enterré vivant plusieurs jours d'affilée.

Il se souvient avoir été très souvent transféré d'un lieu à l'autre, entre les zones tribales du Nord-ouest du Pakistan, et l'Afghanistan voisin. «J'ai eu beaucoup de chance de survivre à deux frappes de drones (américains, NDLR). Lors d'un raid aérien, je me trouvais à moins de 100 mètres de là où la bombe est tombée,» indique encore le trentenaire à la BBC.

Il se serait enfui

Selon Shahbaz Taseer, ses geôliers voulaient de l'argent, et l'échanger contre 25 extrémistes emprisonnés. Mais il assure qu'il n'y a pas eu de rançon ni d'échange. Il indique être passé des mains du Mouvement islamique d'Ouzbékistan (IMU), à celles des talibans afghans après des combats en 2015, et avoir alors reçu l'aide d'un taliban pour s'échapper.

Il raconte s'être enfui le 29 février en Afghanistan, et avoir marché jusqu'au Pakistan, d'où il a finalement appelé sa mère depuis un restaurant du sud du pays le 8 mars.

Peu après son retour, il avait captivé les internautes en livrant sur Twitter, via le mot dièse #AskST, des bribes de son épreuve et ses sentiments après avoir retrouvé son épouse.

Shahbaz Taseer a été retrouvé une semaine après l'exécution de l'assassin de son père, le gouverneur Salman Taseer, tué parce qu'il s'était déclaré favorable à une réforme de la loi sur le blasphème. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!