Actualisé

Vol spectaculaire en Italie«Ils nous tiraient dessus depuis leur voiture»

Le chauffeur de l'une des camionnettes blindées attaquées lundi dans le nord de l'Italie a témoigné. Il décrit des scènes dignes du Far West.

par
atk

«Une voiture grise s'est mise à côté du fourgon que je conduisais. Alors qu'on roulait encore, des hommes ont commencé à tirer sur le côté, puis un peu partout. On aurait dit des rafales de mitraillette. Ils se sont ensuite placés devant le véhicule et ont tiré sur le pare-brise. Je crois qu'ils ont touché le système de direction assistée, car je n'ai pas pu poursuivre la route et j'ai dû m'arrêter.»

Les propos de l'un des chauffeurs recueillis par il «Corriere di Como» témoignent d'une scène digne du Far West. L'homme se trouvait lundi au volant d'un fourgon blindé attaqué sur l'autoroute italienne A9, celle qui mène de Milan à Côme, puis à Chiasso (CH).

«Ils hurlaient: «Ouvre, ouvre !»

A peine le véhicule blindé arrêté, six ou sept hommes encagoulés ont continué à tirer. «Ils hurlaient: «Ouvre, ouvre!» Je ne suis pas descendu, sinon ils m'auraient tué. Nous nous sommes protégés derrière les sièges dans la cabine. Heureusement, les vitres blindées ont tenu le coup», a raconté le chauffeur.

Mais le commando avait prévu un plan B. «Nous avons entendu du bruit et vu des étincelles. Nous avons alors compris qu'ils découpaient la porte arrière. Puis nous avons entendu un bruit et la porte est tombée.»

Le chauffeur interviewé par le quotidien italien part à la retraite dans deux mois. «Franchement, c'est la première fois de ma vie que je vis une scène pareille. Ils ont tiré sur le pneu droit pour éviter que l'on s'enfuie. Le tout a duré quelques minutes.»

Butin de plusieurs millions

Personne n'a été blessé lors de l'attaque. Le commando serait reparti avec un butin de 20 lingots d'or de 12 kilos et de nombreux billets de banque, pour un montant total de 10 à 15 millions d'euros (entre 12 et 18 millions de francs). Le convoi aurait dû rejoindre Côme, pour ensuite être pris en charge par une société de transport tessinoise en direction de la Suisse.

L'attaque a nécessité l'utilisation par les bandits de quatre voitures et quatre camions, ceux-ci ayant été mis en travers de l'autoroute pour bloquer le trafic afin de travailler en toute tranquillité. L'autoroute a dû être fermée plusieurs heures.

Les coups de feu entendus depuis un lieu proche de l'autoroute

Des vidéos de l'attaque

Le lieu du crime après le vol

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!