Philippines: Ils obligeaient des femmes à torturer et tuer des animaux
Actualisé

PhilippinesIls obligeaient des femmes à torturer et tuer des animaux

Un couple de Philippins a été condamné à la perpétuité pour trafic d'êtres humains. Il contraignait des jeunes femmes légèrement vêtues à torturer et à tuer des animaux au profit d'une clientèle en ligne.

Victor Ridon et Chita Dorma Ridon ont été condamnés lundi par un tribunal de San Fernando, dans le nord du pays. Le greffe du tribunal a expliqué mardi qu'il s'agissait du premier jugement du genre aux Philippines.

«Très clairement, les preuves factuelles établissent que les époux accusés ont commis ces crimes gravissimes», peut-on lire dans les attendus du jugement.

Le couple avait été arrêté en 2011 et jugé en 2012 à la suite d'une plainte émanant d'une association américaine de défense des animaux. Celle-ci faisait état de tortures d'animaux à des fins de gratification sexuelle.

Il est apparu au cours du procès que les accusés avaient contraint plusieurs babysitters, parmi lesquelles deux jeunes filles de 12 et 16 ans, à étouffer des animaux en les écrasant pour les filmer. Des serpents, singes, lapins, cochons d'Inde, des rats ont ainsi été torturés. Un singe a été décapité.

Les accusés ont également été condamnés à 15 ans pour avoir abusé de mineurs et commis des actes de cruauté envers les animaux. Ils ont été condamnés à 9,91 millions de pesos chacun (174'000 euros).

L'organisation de défense des animaux People for the Ethical Treatment of Animals (PETA) a expliqué qu'elle était en train d'enquêter sur les acheteurs de ces vidéos, qui se trouveraient aux Etats-Unis, en France, en Australie, en Corée du Sud, en Malaisie et en Grande-Bretagne.

«Ces condamnations sont un avertissement pour tous ceux qui sont impliqués dans cette industrie abominable» dite du «crush video» (écrasement), a déclaré une porte-parole Rochelle Regodon. PETA n'a pas connaissance d'autres cas aux Philippines, a-t-elle ajouté. (afp)

Ton opinion