France: Ils ont claqué 300'000 fr. en hommage à leurs idoles
Publié

FranceIls ont claqué 300'000 fr. en hommage à leurs idoles

Ils ont un rêve: ressembler le plus possible à Ken et Barbie. Un Français et sa compagne russe ne reculeront devant rien pour y parvenir.

par
joc

«Suite à un buzz inattendu, veuillez passer directement par mon agence de presse pour des démarches pub ou interview. Bisous. Ken». Comme le montre sa page Facebook, le Français Quentin Dehar, 23 ans, surfe avec allégresse sur la vague du buzz qu'il a créé avec sa compagne Anastasia Reskoss, 20 ans. Leur truc à eux, c'est de ressembler le plus possible à Barbie et Ken, leurs idoles.

Obsédés depuis leur plus tendre enfance par les deux poupées, Quentin, originaire de Marseille, et Anastasia se sont rencontrés en 2013 à Saint-Tropez. Depuis, le couple a subi une quinzaine d'interventions, des implants mammaires à la rhinoplastie en passant par des injections d'acide botulique ou diverses liposuccions. Des séances sponsorisées en grande partie par leurs parents. «Nous voulons passer le reste notre vie à devenir, ensemble, les poupées que nous adorons», explique la jeune femme au «Daily Mail».

Jusqu'ici, le couple établi à Paris a déjà dépensé près de 300'000 francs. Mais les tourtereaux ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin: Quentin, qui gère deux boutiques de téléphonie mobile, a l'intention de s'offrir de nouvelles injections d'acide botulique et des implants pectoraux. Anastasia, elle, compte augmenter davantage son tour de poitrine, se faire remodeler les oreilles, retirer les poches sous ses yeux et se faire refaire les dents.

Des parents très généreux

C'est à l'âge de 17 ans que la jeune femme, originaire de Russie, a goûté pour la première fois au bistouri, pour son nez et sa poitrine. «Mon père et ma mère n'étaient pas très heureux que je fasse refaire mes seins. Mais ils ne pouvaient pas s'empêcher de me gâter en m'offrant de la chirurgie esthétique», explique Anastasia, étudiante. Quand la jeune femme a rencontré Quentin, le coup de foudre a été réciproque. Ensemble, les amoureux se sont motivés l'un et l'autre à suivre un régime drastique et un programme d'entraînement exigeant.

En plus des centaines de milliers de francs dépensés pour ressembler à Ken, Quentin s'est payé une Porsche Cayman décapotable à 80'000 francs. La même que celle de son idole. Une passion et un manière d'être qui ne font pas l'unanimité: «Parfois, les gens sont jaloux de notre incroyable train de vie. Ils ne se moquent pas de nous mais ils disent des choses méchantes derrière notre dos. La chirurgie esthétique est un vrai tabou en France. Quentin et moi voulons lancer la révolution de la chirurgie plastique», annonce la Russe. Les Français sont prévenus.

Ton opinion