Genève: Ils ont confondu aide humanitaire et profit personnel 

Publié

GenèveIls ont confondu aide humanitaire et profit personnel 

Deux retraités ont été condamnés pour gestion déloyale, notamment. Ils avaient créé une fondation qui leur a servi à alléger leurs impôts et à toucher des aides indues.

dra

Des dons «en faveur de projets humanitaires initiés dans le canton de Genève», il n’y en a eu qu’une fois; et encore, ce n’est pas certain, a avoué l’un des deux retraités qui ont récemment comparu devant le Tribunal de police. Un ancien gestionnaire de fortune et son ami criblé de dettes depuis des années ont été reconnus coupables de gestion déloyale, entre autres. Ils ont écopé de 14 mois de prison avec sursis. La fondation qu’ils avaient créée en 2010 n’a en réalité jamais rempli le rôle qui lui avait été officiellement assigné. Elle a servi les intérêts financiers du duo.

Le premier compère, aisé, a injecté de l’argent dans la structure pour bénéficier d’une exonération fiscale, puisque la fondation était reconnue d’utilité publique. Son acolyte, déclaré en faillite personnelle, a pu y obtenir un salaire et des allocations de retour à l’emploi, détaille la «Tribune de Genève». Si les compères ont échappé à la prison ferme, ils devront cependant rembourser près de 700’000 francs à la fondation, qui ne leur appartient plus.

(dra)

Ton opinion