Neuchâtel: «Ils ont pris la fuite en chargeant la police»
Publié

Neuchâtel«Ils ont pris la fuite en chargeant la police»

Une centaine d’étudiants ont tenu une fête illégale de vendredi soir à samedi matin. Lors de son intervention, la police a dû faire usage de spray au poivre.

Les forces de l’ordre neuchâteloises ont mis fin à une fête illégale ayant réuni une centaine d’étudiants samedi dans la capitale cantonale.

Les forces de l’ordre neuchâteloises ont mis fin à une fête illégale ayant réuni une centaine d’étudiants samedi dans la capitale cantonale.

Police neuchâteloise

«Ils ont fait la foire toute la nuit. Même à 6h du matin, il y avait encore de la musique. Cela arrive quatre à cinq fois par année. Mais là, il y avait plus de bruit que d’habitude.» Bien qu’ayant été importunée par le bruit, Mathilde n’a pas jugé utile d’appeler la police neuchâteloise. D’autres voisins l’ont fait. Une vingtaine d’agents se sont rendus sur place, dans les locaux d’une société d’étudiants, samedi vers 8h. Ils ont trouvé une centaine de personnes. Paniqués, les fêtards ont pris la clé des champs. «Ils ont pris la fuite en chargeant la police. Deux à trois gendarmes se sont retrouvés par terre mais ils n’ont pas été blessés», signale un porte-parole des forces de l’ordre.

Un septuagénaire incommodé

Les agents ont fait usage de spray au poivre. Par malchance, à ce moment-là, un voisin de 75 ans sortait pour faire des commissions. «J’ai entendu mon mari en train de tousser puis de haleter. Il n’arrivait plus à tenir debout. Il s’est assis sur les escaliers», explique l’épouse du septuagénaire.

Sur la centaine de fêtards, la police a réussi à identifier 47 personnes qui seront dénoncées aux autorités pour non-respect des mesures Covid. Ils s’exposent à des amendes d’ordre. L’affaire sera plus corsée pour les organisateurs: ils ont été identifiés et s’exposent à des poursuites pénales.

Du matériel audio et des objets servant à la consommation de produits stupéfiants ont en outre été saisis.

(apn)

Ton opinion