Lausanne: Ils passaient la théorie du permis à la place d'autres
Actualisé

LausanneIls passaient la théorie du permis à la place d'autres

Des frangins demandaient de grosses sommes pour se présenter à l'épreuve au nom de tiers. Ils viennent d'être punis.

par
Christian Humbert
L'an dernier, plus de 17'000 candidats ont passé l'examen dans le canton de Vaud.

L'an dernier, plus de 17'000 candidats ont passé l'examen dans le canton de Vaud.

AFP

Deux frères kosovars pensaient avoir touché le jackpot. En 2015, ils ont proposé à des étrangers abordés près du Service des automobiles (SAN) de passer les examens théoriques du permis de conduire à leur place. Et cela a payé, jusqu'à ce que police ne vienne les ­interrompre et les délester des sous qu'ils avaient sur eux.

A deux reprises, au moins, les filous ont trouvé des pigeons. Un Portugais a déboursé 4000 fr. pour se faire représenter. Un compatriote des Kosovars, lui, a bénéficié d'un rabais: il n'a payé «que» 500 francs. Le duo repérait ses proies sur le lieu des épreuves, le mercredi après-midi lorsqu'il y a foule. Ce jour-là, il est possible de passer les tests théoriques sans rendez-vous. Les frangins se sont présentés devant les experts avec des convocations falsifiées au nom des vrais candidats.

Le SAN a fini par les repérer et a appelé la police. L'enquête a montré qu'ils n'en étaient pas à leur premier délit. Cette nouvelle inscription à leur casier leur a valu 60 jours-amende avec sursis et une amende. Ils devront aussi assumer 6600 fr. de frais, notamment liés à la surveillance de leurs téléphones.

Quant aux deux hommes qui les ont payés, ils ont écopé de 20 jours-amende avec sursis. On ne sait pas, en revanche, si le SAN les a sanctionnés dans leurs démarches pour passer le permis. «Je ne peux pas répondre à cette question», indique le directeur.

Contrôles renforcés depuis la fraude

Un petit malin avait déjà tenté le coup en 2007. Pincé, il avait aussi été condamné. Les deux cas sanctionnés dernièrement ont servi de leçon: les contrôles ont été renforcés. Les passeports sont désormais analysés lors de l'inscription à l'épreuve, à l'entrée de la salle, voire pendant le test et à la sortie. Lors de l'examen pratique, les candidats doivent présenter, en plus de leur document d'identité, leur permis provisoire, qui comporte une photo.

Ton opinion