Actualisé 23.03.2016 à 15:06

BaselworldIls planquent une fausse bombe en guise de test

Trois employés d'une agence de sécurité ont été arrêtés, mardi à Baselworld. Ils avaient voulu tester le dispositif de sécurité de la foire horlogère de Bâle après les attentats de Bruxelles.

von
ats/ofu
La grand-messe horlogère est un rendez-vous incontournable pour les 1500 exposants présents cette année.

La grand-messe horlogère est un rendez-vous incontournable pour les 1500 exposants présents cette année.

photo: Keystone

Une fausse bombe déposée et signalée par une employée d'une entreprise étrangère de sécurité a mis en émoi la foire Baselworld, mardi à Bâle. Trois employés ont été interpellés. Ils voulaient tester le dispositif de sécurité à la suite des attentats de Bruxelles. La firme travaille pour un stand de la foire de Bâle.

L'incident est survenu peu après 15h00 sur un stand de la foire internationale de l'horlogerie, indique mercredi le Ministère public de Bâle-Ville. Sans en avertir la direction de Baselworld ni la police, une employée russe de l'entreprise de sécurité, âgée de 25 ans, a déposé un faux explosif à l'allure réelle avant de crier qu'il y avait une bombe.

Rapide intervention de la police

L'alerte a d'abord a été suivie d'un tumulte autour du stand. Plusieurs personnes se sont enfuies en courant, mais il n'y a pas eu de panique générale, indique à l'ats une porte-parole du Ministère public. La police est intervenue rapidement sur les lieux sans pour autant évacuer la halle d'exposition.

Une enquête pénale a été ouverte contre l'employée russe et contre ses deux collègues israéliens âgés de 36 et 39 ans pour menaces ayant alerté la population. Ils ont justifié leur «test» en invoquant les attentats de Bruxelles survenus quelques heures plus tôt.

Contactés par «20 Minuten», les responsables de Baselworld n'ont pas voulu commenter l'affaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!