Actualisé 23.04.2006 à 22:47

Ils pleurent l'ado tué pour son MP3

Au moins 60 000 personnes ont participé hier à une marche silencieuse à Bruxelles pour dénoncer la violence gratuite après le meurtre le 12 avril d'un adolescent de 17 ans qui refusait de céder son baladeur numérique à deux jeunes voleurs.

Les agresseurs sont toujours en fuite, malgré la diffusion de leur photo et d'images de vidéosurveillance dans toute la Belgique.

La mort de Joe Van Holsbeeck, tué à coups de couteau dans la gare centrale de Bruxelles, a choqué le royaume. «En tant que société, nous ne pouvons pas tolérer la violence gratuite», a déclaré le premier ministre Guy Verhofstadt. Les parents de la victime ont demandé que le rassemblement soit silencieux et non politisé, les partis politiques étant priés de rester discrets.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!