Actualisé 03.03.2020 à 18:30

Genève

Ils pleurent «pour rire» la mort du Salon de l'auto

Des défenseurs de la mobilité douce ont organisé une cérémonie funèbre en mémoire du raout automobile, annulé pour cause de coronavirus.

de
David Ramseyer

Devant le cimetière des Rois, des sanglots montent au ciel. Voile noir sur la tête, une femme porte un mouchoir humide à ses yeux, tandis qu'à ses côtés, tête basse et l'air contrit, un «prêtre» se recueille. Ce mardi matin, on enterre là l'édition 2020 du Salon de l'auto, supprimée en raison de l'épidémie de coronavirus.

La fausse cérémonie, tout en ironie et en humour, est le fait de l'Autre Salon. Un collectif qui organise depuis plusieurs années des événements en marge de la grand' messe de la voiture pour prêcher les vertus de la mobilité non-polluante. Un Autre Salon également annulé. «Comme Roméo et Juliette, l'un ne peut pas survivre sans l'autre», énonce le Père Vanoncini.

«Mort pour l'avenir»

Dans son oraison funèbre, ce dernier évoque le gaspillage, la pollution de l'air et l'usage de la femme-objet qui ont, selon lui, marqué l'existence «sans jamais penser à demain» du Geneva International Moto Show et sa promotion de la voiture. «Alors, commande le faux prêtre à la quinzaine de militants présents, il ne faut plus pleurer, mais se réjouir. Le Salon est mort pour vous offrir un avenir meilleur, moins pollué, un avenir qui ouvre une autre voie, celle de la multimodalité.»

La cérémonie s'est achevée par des chansons de Noir Désir et de Leonard Cohen, aux textes remaniés pour la circonstance. Et par un don de bouteilles de bière dont la marque rappelle fortement celui du virus qui sévit actuellement.

Si le service funèbre a été célébré pour rire, pas sûr qu'il amuse les entreprises - petites et grandes - qui vont perdre des millions de francs en raison de l'annulation de l'édition 2020 du raout automobile. Frédéric Favre, membre du comité de l'Autre Salon, assume: «C'est une question de priorités, il faut voir plus loin. A un moment donné, l'éthique et la préservation de la planète passent avant les intérêts de l'économie».

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!