Actualisé 04.07.2015 à 21:13

Turquie

Ils prennent des Coréens pour des Chinois

Des nationalistes turcs manifestant contre la politique de la Chine ont agressé samedi un groupe de touristes sud-coréens au coeur de la vieille ville d'Istanbul, les prenant pour des Chinois.

Des centaines de manifestants défilaient à proximité du Palais Topkapi, résidence du sultan ottoman de 1465 à 1853, afin de protester contre les restrictions chinoises dont feraient l'objet les Ouïghours, selon les médias turcs, en plein mois de jeûne du Ramadan.

Certains d'entre eux s'en sont alors pris à des touristes sud-coréens devant le Palais Topkapi, aux cris d'«Allah Akbar». La police s'est portée au secours des touristes en lançant des gaz lacrymogènes contre les manifestants, membres du parti d'action nationaliste (MHP).

«Je ne suis pas Chinois, je suis Coréen !», disait l'un des touristes, visiblement choqué, dans une vidéo diffusée par l'agence de presse Dogan.

Cet incident intervient en pleine tension entre la Turquie et la Chine en raison des restrictions dont feraient l'objet les Ouïghours en plein Ramadan.

Ankara a convoqué cette semaine l'ambassadeur de Chine pour qu'il donne des explications sur ces restrictions. Pékin a réfuté ces allégations et sommé Ankara de clarifier ses déclarations.

Un groupe de 173 Ouïghours a gagné la Turquie mardi après avoir fui la Chine via la Thaïlande.

Nombreuses manifestations

Des centaines de nationalistes turcs ont manifesté à travers leur pays ces dernières semaines afin de dénoncer les restrictions dont feraient l'objet les Ouïghours en Chine.

Un restaurant chinois très fréquenté d'Istanbul a également été attaqué mercredi par des nationalistes qui ont brisé ses fenêtres, alors que son propriétaire était turc et son chef ouïghour.

Les Ouïghours dénoncent la répression culturelle et religieuse à l'encontre de leur peuple turcophone, ainsi que l'implantation massive de Hans (ethnie majoritaire en Chine) dans la région autonome musulmane du Xinjiang (ouest), riche en ressources naturelles.

(afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!