Actualisé 30.03.2020 à 20:34

Football

Ils prennent la fuite par tous les moyens

Le gardien du PSG Keylor Navas aurait déboursé 200'000 euros pour rallier le Costa Rica en vol privé.

de
Sport-Center
Keylor Navas a quitté Paris avec sa famille, samedi.

Keylor Navas a quitté Paris avec sa famille, samedi.

AFP

Nombreux sont les footballeurs à être établis hors de leurs pays d'origine. Et en ces temps de pandémie, le confinement n'est pas facile à vivre pour tout le monde. «Ma famille est repartie en Pologne, je suis seul à Turin, en quarantaine depuis deux semaines. Je m'ennuie», a reconnu le gardien de buts de la Juventus Wojciech Szczesny au micro de Sky Sports Italia. «C'est dur de ne pas pouvoir voir mes enfants, qui sont à Barcelone. Ils me manquent», a de son côté admis le milieu de terrain de Chelsea Pedro à la radio Cadena SER.

Leurs clubs ayant répertorié des cas de coronavirus, ces joueurs n'ont pas eu le choix de s'isoler. D'autres expatriés du football ont en revanche été autorisés à rentrer au pays, avant que les restrictions de voyage n'augmentent. Et puis il y a ceux qui ont bravé les interdits. A l'instar du milieu offensif du Celta Vigo Pione Disto, qui a quitté l'Espagne en plein confinement, sans l'autorisation de son employeur, pour rejoindre «son» Danemark en voiture. Au total, quelque 3000 kilomètres.

Retrouver ses attaches, fuir le coronavirus, ça n'a pas de prix, pour certains. Demandez au gardien du Paris Saint-Germain Keylor Navas ce qu'il en pense, lui qui - selon ESPN - a rallié le Costa Rica samedi. Et cela en déboursant 200 000 euros pour organiser un vol privé en famille. L'ancien joueur du Real commençait-il à trouver le temps trop long et trop flippant dans son appartement parisien?

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!