Actualisé 09.11.2006 à 20:59

Ils réclament des peines fermes

«Vous vous appelez Appel au peuple, tout ce que j'ai vu jusqu'à présent, c'est de la populace», a lancé l'avocat fribourgeois André Clerc, défenseur de feu l'ancien président du Conseil des Etats Anton Cottier.

Le procès contre l'association Appel au peuple s'est poursuivi hier devant le Tribunal correctionnel par les plaidoiries des parties civiles. Les avocats des victimes atendent des peines fermes contre les principaux accusés Gerhard Ulrich et Marc-Etienne Burdet.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!