Actualisé

Ils rentrent chez eux malgré le volcan

Evacués par les autorités qui craignent l'éruption imminente du volcan le plus dévastateur d'Indonésie, de nombreux villageois ont imprudemment regagné leurs villages.

Ils sont inquiets pour leurs cultures et pour leurs animaux.

Le Mont Kelud, qui gronde depuis plusieurs semaines, a été placé mardi en alerte maximale, ce qui signifie que les autorités scientifiques estiment qu'une éruption est imminente.

Tous les habitants vivant dans un périmètre de 10 kilomètres autour de ce volcan de l'île de Java ont reçu l'ordre de quitter leur maison. Les autorités ont commencé à évacuer les premiers habitants mardi soir, en majorité des femmes, des enfants et des personnes âgées, les hommes ayant refusé de partir.

Mais dès mercredi matin, des centaines de personnes ont quitté les camps où elles s'étaient provisoirement réfugiées à bord de camions loués et sont retournées dans leurs villages, se plaignant de n'avoir reçu aucune nourriture et affirmant devoir s'occuper des cultures.

Le coordinateur des urgences Herry Noegroho a déclaré que «des milliers» de personne avaient été évacuées, mais il a reconnu que beaucoup d'entre elles étaient déjà rentrées chez elles, a rapporté l'agence de presse Antara. M. Neogroho a promis de fournir davantage de tentes et de nourriture aux camps de réfugiés.

Contrairement à certains volcans, le Mont Kelud ne dégage pas de fumée et ne gronde pas. Mais les scientifiques affirment que la température de l'eau du lac lové dans son cratère augmente rapidement et ils ont enregistré des centaines de tremblement de terre d'origine volcanique profondément enfouis à l'intérieur de la montagne, autant de signaux qui laissent prévoir une éruption imminente.

Le volcan, d'une hauteur de 1731m, est l'un des plus actifs de l'archipel indonésien. La dernière éruption remonte à 1990. En 1919, une très puissante éruption avait détruit une centaine de villages et fait 5160 morts. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!