17.09.2020 à 08:29

ZougIls retrouvent leurs chaussures volées en pistant le renard

Via un traceur de déplacements, des habitants ont suivi un goupil cleptomane et espèrent encore découvrir le lieu de sa tanière.

C’est bien connu, les renards sont des voleurs de chaussures hors pair. Au bord du lac de Zoug, des habitants les observent en flagrant délit, via leurs images privées de vidéosurveillance. Et l’un d’entre eux a choisi de jouer au plus malin avec l’animal. Au début de l’été, il a placé un petit traceur GPS dans l’une de ses chaussures. Il avait l’espoir de suivre le renard, baptisé Foxly, jusqu’à sa tanière et sa collection présumée de chaussures volées.

Mais cela n’a pas été facile de piéger le goupil, qui s’est montré très sélectif sur le choix des chaussures. «Il a fallu présenter quatre paires. Parfois il reniflait la chaussure, parfois il la prenait et la déplaçait sans pour autant l’emporter. Comme nous avons d’abord mis les moins chères, nous avons plaisanté avec les voisins en se disant que Foxly préférait peut-être du plus chic.»

Pas aussi simple que prévu

Deux semaines plus tard, après plusieurs visites nocturnes, Foxly a fini par craquer pour une chaussure sportive neuve de marque. Dan en a eu la preuve au matin par les images de vidéosurveillance: «Il en avait déjà une dans la bouche en arrivant. Et il a pris la nôtre comme deuxième chaussure.»

Mais l’exécution du plan n’a pas été aussi simple que prévu. À l’aide des données du traceur de déplacements, Dan et ses enfants, Isaac et Lucy, se sont dirigés vers la colline avoisinante. Conformément aux éléments livrés par l’application, ils se sont retrouvés devant un asile psychiatrique où était censée se trouver la chaussure. «Ils ont trouvé ça drôle, mais personne n’était au courant d’un vol de chaussure», raconte Dan.

Ce dernier n’a pas lâché la partie pour autant. Il a placé le traceur de déplacements en mode «perdu» avec le risque de ne plus jamais récupérer l’appareil, malgré une connexion au réseau LoRa à basse consommation d’énergie. «Lorsque ce mode est activé, les signaux émis par le tracker sont 2 fois plus fréquents et précis au détriment de l’autonomie», explique-t-on du côté du fabricant de l’appareil Invoxia.

«Foxly semble sentir le traceur»

Cette fois, l’initiative a été plus heureuse. «C’était important d’avoir le traceur car il y avait beaucoup de broussailles, explique Dan. L’application nous indiquait les centimètres restant jusqu’à l’objet grâce au Bluetooth. À mesure qu’on s’approchait du traceur, nous devenions un peu plus nerveux à l’idée de peut-être tomber sur le renard.» Mais pas d’animal en vue. Par contre, ils ont bien mis la main sur les deux chaussures, enregistrées par leur caméra de vidéosurveillance. «Foxly a dû les laisser tomber avant de regagner sa tanière, mais je n’en ai aperçu aucune aux alentours», relève le père de famille, qui ne désespère pas de découvrir la réserve de chaussures présumée de Foxly. «On ne sait pas si c’est le même renard, explique-t-il, mais il y a facilement une centaine de chaussures qui ont disparu dans notre voisinage.»

Foxly et ses compères ont pour l’instant le dernier mot. «Foxly semble sentir le traceur, rigole Dan. Cela fait deux fois de suite en une semaine qu’il relâche une chaussure. Ce n’est pas pour rien qu’on dit rusé comme un renard.» Qui sera le plus malin? Réponse sur le groupe Fox News créé sur WhatsApp par Dan, un clin d’œil à la chaîne de télévision préférée de Donald Trump. «Je pense que c’est plus divertissant que Trump», ironise l’Américain établi à Zoug.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
87 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Godillot-Fiction

18.09.2020 à 23:37

C'est l'histoire d'une paire de chaussures amoureuses. Elles habitaient dans une belle boîte en carton et elles espéraient bien que cela durerait pour toujours. Mais un jour une vendeuse les sortit de leur boîte afin de les essayer à une dame ; la dame les achèta et partit avec les chaussures neuves aux pieds. Les deux chaussures Espa et Drille marchèrent toute la journée sans se voir. Pour attirer l'attention, Espa fit un petit écart vers Drille à chaque pas. Alors la dame trébucha et, se croyant malade, alla chez le médecin. Celui-ci l'a prévenu qu'elle risquait l'amputation des pieds . Cette fois, c'est Drille qui fit un pas vers Espa et la dame continua de tomber. Elle retourna chez le médecin mais elle finit par comprendre que les chaussures étaient amoureuses, elle dit à sa femme de ménage de les ranger. La femme de ménage les vola, les portat et tomba à son tour. Elle les donna à sa nièce boiteuse. Comme elle ne marchait pas beaucoup, Crock et Clark vivirent enfin heureuses.

Gabriella

18.09.2020 à 20:25

Rencontrez les filles pour le sexe! Site -> GETBАDGIRL. COM💦💕

gut gut

18.09.2020 à 15:44

ne pas avoir peur de la rage c'est une maladie qui attaque le cerveau pour autant en avoir un