France: Ils risquent la prison pour avoir copié Skype

Actualisé

FranceIls risquent la prison pour avoir copié Skype

Un entrepreneur français de 60 ans et un informaticien australien de 42 ans font l'objet d'une plainte pour avoir contrefait le logiciel de téléphonie en ligne.

par
man

Un entrepreneur de 60 ans voulait créer un «Skype français» sécurisé et compatible avec le populaire service de téléphonie en ligne. Mal lui en a pris. L'homme comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Caen pour «contrefaçon», «accès frauduleux», «entrave au fonctionnement» et «introduction frauduleuse de données», à la suite d'une plainte déposée en 2010 par Skype, société rachetée en 2011 par Microsoft pour 8,5 milliards de dollars, rapporte «Le Figaro».

L'homme est notamment accusé, avec un informaticien australien d'origine irlandaise de 42 ans, d'avoir décrypté et diffusé les algorithmes de Skype sur la Toile en 2010. Il était alors à la tête de la start-up Vest Corporation, basée à Lantheuil, dans le Calvados. Il assure pourtant n'avoir aucune compétence en informatique. De plus, il assure qu'il se trouvait en Normandie au moment des faits, alors que la fuite sur le web provenait de Nice, selon les enquêteurs. Celle-ci a provoqué la création de 825'000 faux comptes sur le célèbre service de VoIP.

Les avocats du prévenu demandent le versement de dommages et intérêts de la part de Microsoft, la plainte ayant empêché la start-up d'obtenir des financements. Le procureur a quant à lui requis un an de prison avec sursis contre les deux prévenus. L'issue du procès sera connue le 22 octobre prochain.

Ton opinion