Espagne: Ils se suicident après la fugue de leur fils, il est retrouvé sain et sauf
Publié

EspagneIls se suicident après la fugue de leur fils, il est retrouvé sain et sauf

Une Néerlandaise de 46 ans s’est ôté la vie deux jours après la disparition de son ado. Ne supportant pas le choc, son mari en a fait de même. L’enfant est réapparu le lendemain.

Le village de Paradela (nord-ouest) est secoué par un étrange drame survenu la semaine dernière chez Sophie et Raymond, deux Néerlandais installés en Galice depuis 2014. Tout semblait normal au sein du couple, rejoint en 2019 par Kölen, le fils de Sophie. L’ambiance semble avoir radicalement changé pendant la pandémie, selon Catalunya diari. En effet, les trois membres de la famille sont devenus plus distants, réservés. Et Kölen, aujourd’hui âgé de 15 ans, s’est mis à enchaîner les fugues.

Le lundi 2 mai, l’adolescent ne s’est pas présenté à l’école et personne ne répondait à son domicile. Vendredi, la Garde civile a fini par se rendre chez Raymond, Sophie et Kölen. Elle a alors découvert le corps sans vie de la mère de famille, âgée de 46 ans. La Néerlandaise avait laissé un mot avant de mettre fin à ses jours le mercredi 4 mai. Son mari, lui, se trouvait en France au moment du drame. Alerté, le quadragénaire est rentré en catastrophe en Espagne, où il a été accueilli par des voisins. «Il ne pouvait pas s’arrêter de pleurer, il était effondré», confient les habitants, qui n’ont plus jamais revu Raymond.

Des tensions dues à la pandémie

Convoqué au commissariat le lundi 9 mai pour témoigner, le Néerlandais ne s’est pas présenté au rendez-vous. Il a été retrouvé mort chez lui, près d’un message expliquant qu’il ne pouvait pas continuer de vivre sans Sophie. Le lendemain, Kölen a été retrouvé sain et sauf dans un centre commercial à Lugo, à une quarantaine de kilomètres de chez lui. Selon le porte-parole de la Garde civile, l’adolescent a été confié à l’Agence de protection de l’enfance et retournera vivre avec son père biologique, rapporte «La Voz de Galicia».

Le lien entre le suicide du couple et la disparition de Kölen n’est pas établi. Dans le voisinage, les langues se délient. Certains racontent que le comportement de Raymond a radicalement changé au début de la pandémie, et que des tensions sont apparues au sein de la famille. Paniqué, le Néerlandais se calfeutrait chez lui et coupait les siens du reste du monde. «Il était antivax et ne laissait pas Kölen porter un masque, même à l’école, ce qui lui causait des problèmes», racontent des voisins. L’adolescent, lui, voyait régulièrement un psychologue.

À la suite de cette affaire, le ministère espagnol de la Santé a mis en place un numéro de téléphone spécial pour la prévention du suicide.

Pensées suicidaires? Faites-vous aider.

Vous ressentez des pensées suicidaires, ou vous vous inquiétez pour un proche? Parlez-en et faites-vous aider, 24/7.

(joc)

Ton opinion