«Ils sont venus repérer les lieux un jouravant le casse»
Actualisé

«Ils sont venus repérer les lieux un jouravant le casse»

L'Isle – Une agression à main armée a eu lieu vendredi dans un bureau de poste. Les deux truands sont recherchés par la police.

«J'avais déjà repéré la Peugeot 106 GTI jaune kitée le jour avant le braquage. Elle a fait un aller-retour devant la poste vers les onze heures du matin. Je m'en souviens bien, car des amis à moi ont la même bagnole», raconte un témoin. Vendredi, peu avant la pause de midi, deux hommes ont dérobé plusieurs milliers de francs. Prétextant l'achat d'un téléphone portable, ils ont réussi à maîtriser et ligoter le buraliste sous la menace d'armes à feu. «Alors que les malfaiteurs se saisissaient du contenu de la caisse, un facteur est arrivé par la porte de service. Il a lui aussi été immobilisé avec du ruban adhésif», explique Philippe Jaton, porte-parole de la police cantonale. «Vendredi, j'ai de nouveau vu la voiture jaune qui était parquée à une dizaine de mètres de la poste. Peu après que je suis revenu des toilettes, j'ai entendu un crissement de pneu et le bruit d'accélération. J'ai tout de suite pensé à la Peugeot GTI», détaille notre témoin. Les deux braqueurs ont pris la fuite en direction de Morges avec leur butin. Rapidement, le buraliste est parvenu à se défaire de ses liens et a donné l'alerte. Malgré la mise sur pied d'un dispositif de police important, les deux malfrats n'ont toujours pas été interpellés. Les deux employés de la poste ne souffrent d'aucunes blessures, mais ont été fortement choqués.

François Ruchti

Ton opinion