10.10.2020 à 20:26

États-UnisIls torturent des détenus en leur passant «Baby Shark» en boucle

Des gardiens d’une prison de l’Oklahoma ont forcé au moins cinq détenus à écouter l’entêtante comptine pendant des heures. Ils ont été inculpés.

par
max
Capture d’écran Youtube

Si la chanson fait volontiers danser les petites têtes blondes, elle a vite tendance à énerver les personnes de plus de 8 ans. C’est le New York Times qui rapporte cette étonnante torture infligée à au moins cinq détenus d’une prison de l’Oklahoma. Deux gardiens ont été inculpés pour actes de cruauté, châtiment corporel et conspiration.

Les faits remonteraient à fin 2019. Les gardiens auraient ainsi menotté les détenus, forcés à rester debout contre un mur, à écouter «Baby Shark» à fond et en boucle. Selon les matons incriminés, il s’agissait «d’une blague». Une plaisanterie qui aurait aussi eu lieu durant la nuit.

«Stress émotionnel excessif»

Selon le procureur du comté d’Oklahoma, David Prater, les accusés ont agi de manière «cruelle et inhumaine», les détenus ayant été soumis à un «stress émotionnel excessif». Les gardiens ont démissionné.

Toujours selon le New York Times, ce n’est pas la première fois que l’agaçant refrain est utilisé à des fins de torture. L’an dernier, la ville de West Palm Beach, en Floride, avait diffusé «Baby Shark» pour faire fuir les sans-abris de devant un centre de congrès.

La fameuse chanson:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
72 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

RIta Chika

11.10.2020 à 21:40

Viens vite avant de fermer le projet. site - GetbаdgirI .com

Robit111

11.10.2020 à 11:08

C'est juste 🤣🤣🤣 Être dans une prison, certes, n'est pas facile... Mais personne n'a demandé d'être malfrats pour y arriver là... A assumer les conséquences... les prisons sont déjà de tout façon trop confortables pour être disons "destiné à la correction et à l'éducation".

Steven Cigale

11.10.2020 à 10:44

De mémoire, le général Noriega, enfermé dans la nonciature du Vatican à Panama, avait tenu 10 jours avant de se rendre. les US-Marines avaient utilisé une bande-son de hard-rock à fond et l'avait fait craquer psychiquement. Il s'est rendu, et ceci sans tirer une cartouche. La musique adoucit les moeurs qui disait.