Actualisé 04.07.2013 à 07:38

Genève

Ils volaient des numéros de téléphone privés

Six personnes devront s'acquitter de peines légères. Ils ont été accusés d'avoir participé au détournement de données téléphoniques, qui auraient finalement profité à une société française de renseignement.

Pendant cinq ans, ils transmettaient «pour quelques centaines de francs» numéros et autres données téléphoniques de leurs clients à un détective. Trois anciens employés genevois des principaux opérateurs téléphoniques du pays ont été condamnés fin juin à des jours-amende avec sursis, rapporte la «Tribune de Genève».

Entre 2007 et 2012, ils détournaient régulièrement ces données et les remettaient à un enquêteur privé, assurant ne pas savoir ce qu'il en ferait. Celui-ci les revendait ensuite à une société française de renseignements, qui s'intéressait de près au géant hexagonal du nucléaire Areva. Le détective a également écopé de jours-amende avec sursis. L'ordonnance pénale confisque aussi 100'000 fr. qu'il aurait perçu lors de différentes transactions.

Une employée de banque, ainsi qu'un fin connaisseur des opérateurs téléphoniques ont également été inquiétés par la justice, portant à six le nombre d'accusés.

(20 minutes)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!