Suisse: Images satellites des prisons pas floutées
Actualisé

SuisseImages satellites des prisons pas floutées

Google Maps pourra continuer de proposer des clichés des prisons suisses sans avoir à les flouter.

Une vue des Etablissements penitenciaire de la plaine de l'Orbe.

Une vue des Etablissements penitenciaire de la plaine de l'Orbe.

Les photographies des prisons sur les sites d'images aériennes, tels que Google Maps, ne seront pas floutées. La Conférence des directeurs des départements cantonaux de justice et police (CCDJP), qui souhaitait un floutage, a renoncé en raison du trop grand nombre d'images aisément disponibles.

Après la spectaculaire évasion de deux détenus du pénitencier d'Orbe (VD) en juillet 2013, la conseillère d'Etat vaudoise Béatrice Métraux avait estimé nécessaire d'évoquer lors d'une séance de la Conférence des directeurs cantonaux la question du floutage des prisons sur les sites d'images aériennes comme Google Maps.

La CCDJP s'est ensuite adressée à Google. Le géant américain avait alors expliqué qu'il n'était pas responsable de flouter ou non les images, car il se contentait d'utiliser celles qui existent déjà, a déclaré mercredi à l'ats Florian Düblin, secrétaire général adjoint de la CCDJP.

Le comité responsable des peines et des mesures de la CCDJP s'est également heurté à de nombreuses entreprises proposant chacune leurs images satellites.

Drones et petits avions

«Les photos sont mises en ligne par Swisstopo, mais également par Microsoft, alors que qu'une entreprise française fournit aussi des images de la Suisse romande. Sans compter les milliers de clichés pris par des amateurs», a détaillé M. Düblin.

«Il y a donc peu de chances d'effacer totalement ces informations», conclut le secrétaire général adjoint. De plus, il est également possible de prendre des clichés avec un drone et ou un petit avion. (ats)

Ton opinion