Genève: Imam controversé finalement pas embauché
Actualisé

GenèveImam controversé finalement pas embauché

Un religieux marocain devait entrer en fonction au sein de la mosquée du Petit-Saconnex en janvier prochain. Son profil a créé des remous et son contrat a fini par être annulé.

La mosquée du Petit-Saconnex, à Genève.

La mosquée du Petit-Saconnex, à Genève.

Keystone/Salvatore di Nolfi

A peine engagé, déjà viré. La mosquée du Petit-Saconnex, à Genève, avait acté en septembre la venue de l'imam Youssef Ibram. Ce dernier devait prendre ses fonctions en janvier prochain pour compléter l'équipe en place. Sa venue a finalement été annulée, annonce vendredi la «Tribune de Genève».

Sa nomination a en effet été mal accueillie au sein de la mosquée. Le profil du sexagénaire a déplu. Dans une interview accordée en 2004 au magazine «Coopération», il avait notamment affirmé qu'il ne pouvait «pas être contre la lapidation, car cette peine fait partie du droit de l'islam». Youssef Ibram avait ensuite assuré que ces propos avaient été sortis de leur contexte.

La direction de la mosquée n'a pas répondu aux sollicitations de la «Tribune» pour commenter l'information.

(20 minutes)

Ton opinion